Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 19 mars 2008

Congreso de la AEPE

ae52e1e98f1f7844df74b0da7208d8a1.gif L'AEPE (Asociación Europea de Profesores de Español) organise son XLIII Congreso Internacional qui aura lieu fin juillet 2008 à Madrid au siège de la UNED. Le programme est ici.

f4c18a0b00231809d336b81bb3869a3b.jpgL'AFDE compte sur ces adhérents pour ne pas hésiter à participer au Colloque en envoyant une proposition de contribution dans les plus brefs délais et jusqu'au 06 juin 2008 date butoir. N'hésitez pas à nous contacter (secretariat_afde@yahoo.fr ) ou à consulter le site de la AEPE.

samedi, 02 février 2008

Apprendre l'espagnol: aujourd'hui, demain!

b56bb497a2a65f1d60cdcfdada75f8e3.jpg


Vous souhaitez une alternative à l’anglais à l'École élémentaire ?
L’AFDE vous aide à vous mobiliser pour l’espagnol
en vous proposant un dépliant attrayant et ludique
destiné aux enfants et à leurs familles

 Pour toute demande,
adressez-vous au secrétariat de l'AFDE: secretariat_afde@yahoo.fr ou 01 47 20 18 16.

dimanche, 13 janvier 2008

Rafael Garcia Prieto

c556170b400e2829ef22c76ff87fd15d.jpgNous venons d'apprendre la disparition de Rafael Garcia Prieto, survenue le 3 janvier 2008, à l'âge de 67 ans. Bien connu des professeurs de Classes Préparatoires aux concours des Écoles de commerce pour les excellents ouvrages d'entraînements aux épreuves qu'il avait conçus avec son épouse Colette Pommier, Rafael Garcia
Prieto était aussi un poète, qui écrivait pour les enfants; il avait aussi porté sur les fonts baptismaux le DCL, le Diplôme de Compétence en Langue. Tous ceux qui l'ont connu ou simplement croisé gardent de lui le souvenir d'un homme simple et chaleureux, d'un esprit toujours en éveil, ouvert au monde et aux autres.
L'AFDE tient ici à dire à sa veuve, notre amie Colette Pommier, qu'elle prend part à sa douleur en ces tristes circonstances

dimanche, 18 novembre 2007

Asociacion Venezolana para la Ensenanza del Espanol como Lengua Extranjera (ASOVELE)

La Asociacion Venezolana para la Ensenanza del Espanol como Lengua Extranjera (ASOVELE) nos señala

946dc3e08866c68bb25c0a4c8c375289.jpg
las Segundas Jornadas de Español como Lengua Extranjera. 'Hacia la consolidación del turismo lingüístico en Venezuela'. Mérida (Venezuela), del 7 al 9 de diciembre de 2007. Para más información: http://www.cdicuhelav.com/indexele2.htm

Merci à Anne-Marie PENON pour l'info!

Actualité de l'APLV

Des appels à contributions, de nouveaux articles, des réflexions sur l'enseignement des langues vivantes, un petit tour du côté de l'APLV s'impose pour qui veut rester à la page!
Signalons l'Assemblée Générale qui aura lieu le 24 et 25 novembre 2007 au Lycée Henri IV à Paris. Le programme est ici: http://www.aplv-languesmodernes.org/

Merci à Anne-Marie Penon pour l'info!

jeudi, 28 juin 2007

Résultats du sondage

Cliquez ici!

Aïcha Aknazzay

mardi, 06 mars 2007

La Fondation Simon I. Patiño

La Fondation Simon I. Patiño a pour mission de faire connaître, à travers les Editions du même nom des écrivains très connus dans leur pays mais encore méconnus en Europe. Elle participe de la sorte à la mise en lumière de le diversité culturelle de l’Amérique latine.

Elle publie des anthologies bilingues de poésie, des romans, des nouvelles, des essais. Parmi les derniers titres parus, nous voulons signaler :
Le Paysan AGUILAR de l’écrivain uruguayen Enrique Amorim : mise en scène des différents acteurs de la société uruguayenne des années 1920,. Dans une langue poétique, l’auteur donne vie à ce personnage confronté à la nature tellurique, aux intrigues politiques, au choc des mentalités.

La traduction de Denise Laroutis met ce texte à la portée des lecteurs non hispanophiles, enrichie d’un glossaire, garant de l’authenticité du monde évoqué dans ce roman de 213 pages.

L’homme qui avait l’air d’un cheval et autres nouvelles de l’écrivain guatémaltèque Rafael Arévalo Martinez qui plonge ses lecteurs dans une atmosphère magique, fantastique, fantasmagorique où les êtres communiquent sous l’effet de forces mystérieuses. Son traducteur, Julián Garavito a pris manifestement plaisir et soin à entraîner les lecteurs de cet auteur que d’aucuns considèrent comme l’un des maîtres de la nouvelle latino-américaine.

Poésie panaméenne du XX° siècle, anthologie bilingue réunie par Olver Gilberto de León et traduite par Julián Garavito.

Vous pensiez que Panamá n’était qu’un canal ? Détrompez-vous : c’est un pays de cordillères, de mangroves et de palmiers ; un pays où la nature, la mer, l’amour, la protestation sociale sont autant de thèmes de création poétique.

Les notices biographiques qui terminent l’ouvrage sont autant d’éléments précieux pour s’approcher de ce qui n’est pas qu’un canal…et quel canal !

D’autres ouvrages (24 au total, en liaison avec l’Union Latine) sont les bienvenus pour faire connaître au monde francophone des aspects emblématiques de l’Amérique latine, .et informer des activités de la Fondation : 8, rue Giovanni Gambini CH- 1206 - Genève.


Claudine Soëtard, le 28 février 2007.